Chaque tissus du corps humain répond à un équilibre entre acidité et alcalinité. Il est essentiel de maintenir un bon équilibre acido-basique au risque d’avoir un excès d’acidité qui peut aboutir à une toxémie qui, au bout d’un long processus année après année, finit par engendrer une acidose métabolique, constituant un terrain propice à l’apparition de nombreuses maladies. Le milieu se modifie et les tissus s’acidifient et l’on sait aujourd’hui que le cancer se développe sur un terrain acide. Des chercheurs ont pu le constater: plus les tissus sont acides, plus vite le cancer se développe et forme des métastases.

Notre corps doit donc gérer continuellement des apports basiques et acides liés à notre alimentation, mais aussi à notre environnement, notre respiration et à notre propre métabolisme qui produit lui-même des acides.

Le pH du sang

Il se situe entre 7.32 et 7.42. En dehors de ce taux, aucune vie n’est possible, la moindre variation pouvant entrainer d’importants troubles, voire la mort. Le pH sanguin se maintient toujours au même niveau, l’acidification s’observe donc à travers les mécanismes de compensation du corps face à l’acidité. Le pH du sang est ainsi maintenu par l’organisme en puisant les substances alcalines dans les autres organes qui à les carencer. C’est la raison pour laquelle lorsque son taux diminue, le corps va immédiatement aller chercher du calcium pour contrebalancer là ou il est sur d’en trouver c’est-à-dire dans les os, le cartilage ou encore les dents. Pour éviter toute perturbation dans l’organisme, il existe donc des systèmes tampons. Mais au bout de quelques années d’excès d’acidité, les minéraux puisés vont faire défaut aux organes, entrainant une déminéralisation, laquelle entrainera inévitablement des troubles comme l’arthrose, l’ostéoporose ou encore les caries dentaires.

Les surcharges d’acidité

Lorsque le corps reçoit et produit plus de déchets acides qu’il ne peut en éliminer, l’équilibre acido-basique est rompu. L’organisme va alors puiser dans ses réserves des molécules neutralisantes ou stocker dans le tissu conjonctif les acides en excès.

Les causes principales de la rupture de l’équilibre acido-basique sont :


  • une consommation excessive d’aliments acidifiants, comme la viande rouge, le sucre, les céréales, les produits raffinés, les produits laitiers… De nos jours, l’alimentation moderne menace pour beaucoup l’équilibre acido-basique.
  • la sédentarité et le manque d’oxygénation, qui limitent l’efficacité des poumons et des reins, organes d’élimination.
  • les états de stress, la prise de certains médicaments et certaines maladies chroniques peuvent également conduire au déséquilibre acido-basique.

Quelques conséquences sur l’organisme d’un excès d’acidification :

  • Perturbation de la flore intestinale et du métabolisme
  • Mauvaise assimilation des nutriments
  • Inflammations diverses, irritations des muqueuses
  • Tensions musculaires, crampes et spasmes
  • Dérèglement du système immunitaire, allergies
  • Infections bactériennes, parasitaires et mycoses
  • Épuisement du système nerveux
  • Fatigue, manque d’énergie, frilosité
  • Perte de densité osseuse
  • Dégradation de la peau, des ongles et des cheveux
  • Calculs rénaux, brûlures urinaires
  • Vieillissement général de l’organisme

Solutions pour rééquilibrer la balance acido-basique

Une fois le déséquilibre établi, il conviendra d’agir rapidement et efficacement sur les causes pour enrayer la situation, pour ce faire est il est conseillé de:

Faire une cure par saison minimum de PHYSIOMANCE Acidial (Thérascience)
1 sachet par jour, sur 20 jours (PRESCIPTEUR Emilie Demolycommande via le net ou tel indiqué sur le site)

  • Diminuer les aliments acidifiants tel que le sucre raffiné, l’alcool, le café, le thé, les céréales, les graisses raffinées.
  • Apporter des aliments alcalins: fruits, légumes, oléagineux, graines germées (céréales,légumineuses) et algues.
  • Eviter autant que possible les produits industriels qui regorgent de sucres et de sels.
  • Limiter et si possible supprimer le lait de vache.
  • Privilégier les aliments crus pour absorber un maximum de vitamines et de sel minéraux qui sont détruits à la cuisson.
  • Le tabagisme et l’alcool sont à proscrire.
  • Manger lentement, bien mastiquer et s’arrêter lorsque la satiété arrive.
  • S’oxygéner pour bien absorber les nutriments.
  • Pratiquer une activité physique régulière.
  • Respirer: nous rejetons tout au long de la journée une grande quantité de gaz carbonique via les poumons. Il a été démontré que trois respirations profondes suffisent pour affecter de façon perceptible le pH sanguin. Une respiration profonde et sans entrave facilite ce processus et permet aussi d’apaiser le système nerveux, ce qui diminue également la production d’acidité et la consommation de minéraux alcalins dans le corps.
  • Veiller à bien dormir: un sommeil réparateur et de bonne durée permet aussi d’exploiter pleinement ce processus de nettoyage, offrant à l’organisme une période quotidienne pendant laquelle la production d’acidité est minimisée et son excrétion maximisée.

 

Vous l’aurez compris, il est donc essentiel de maintenir un bon équilibre acido-basique. C’est pourquoi il est primordial de détecter un éventuel déséquilibre acido-basique et d’œuvrer pour inverser la tendance et revenir à l’équilibre. Le retour à une alimentation équilibrée, à base de fruits et légumes de saison et pauvre en viande et céréales raffinées, et une hygiène de vie saine est la première étape vers un retour à l’équilibre!

 

Prenez soin de vous ! 

 

A très vite.

 

Emilie DEMOLY
06 98 28 35 79


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion