Notre flore micro-organiques est à notre corps ce qu’une armée à son pays.

Reste à veiller sur ce précieux régiment de soldats, garant de notre SANTE. Votre système digestif abrite un microbiote riche de  centaines de milliards de bactéries.

Nous savons que nous n’hébergeons pas un mais au moins 4 microbiotes distincts : intestin, peau, bouche et celui du vagin. Sans ce bouclier que forment les bactéries, nos organes ne pourraient pas se défendre contre les agents infectieux qui pullulent dans l’environnement.

Ces microbiotes peuvent cependant se dérégler, pour diverses raisons, et les conséquences être sérieuses. Un changement de régime alimentaire, la prise de médicaments, ou encore une accumulation d’infections virales se traduisent alors par une prise de poids, des allergies, psoriasis, troubles digestifs plus ou moins sévères, des infections vaginales, voire une dépression….

De nombreuses recherches ont démontré qu’une flore intestinale déréglée peut avoir d’importants effets sur nos capacités cognitives, notre comportement et peuvent entraîner d’importantes maladies (irritations intestinales, obésité, cancer). Mais alors comment maintenir un microbiote sain ?

COMMENT MAINTENIR SON MICROBIOTE INTESTINAL EN BONNE SANTÉ ? 

1. Adoptez un équilibre alimentaire

Un des principaux remèdes naturels pour garder son microbiote intestinal en bonne santé est l’alimentation !

Une  consommation suffisante de céréales, de fruits et de légumes = riche en fibres. Les fibres sont essentielles : elles permettent le développement dans l’intestin de micro-organismes capables de les dégrader. La digestion des fibres par ces micro-organismes entraîne également la production de molécules qui permettent la réduction des maladies inflammatoires, du diabète et des maladies cardio-vasculaires 

2. Pensez aux aliments lacto-fermentés

Les aliments lacto-fermentés, tels que la choucroute, le kéfir, le miso sont riches en enzymes et en bonnes bactéries qui ensemencent la flore intestinale et agissent comme un protecteur de notre microbiote. 

3. Favorisez les prébiotiques naturels

Consommez des prébiotiques naturels qui permettront de garder votre flore intestinale en bonne santé.

Les aliments riches en inuline et en fructo-oligo-saccharides contribuent à la bonne santé de la flore intestinale, ce sont : les topinambours, l’asperge, les oignons, l’ail, la banane, l’orge et surtout la racine de chicorée dont on extrait l’inuline industriellement.

4. Limitez la prise d'antibiotiques (facile à écrire, pas facile à mettre en place selon notre santé)

Les antibiotiques fragilisent et déséquilibrent notre flore intestinale. Pour cette raison, ils sont à consommer à bon escient.

5. Limitez les aliments gras

6. Eliminez le sucre raffiné

Limitez votre consommation de sucre industriel raffiné mais aussi d’édulcorants chimiques. Ceux-ci déséquilibrent la flore intestinale au profit de champignons nocifs (levures) du genre Candida Albicans.

7. Évitez les régimes exclusifs

Les régimes exclusifs, comme les régimes hyper-protéinés, sont très tendances chez les personnes désireuses de perdre du poids rapidement et chez les sportifs. Mais une alimentation exclusive, notamment en protéines, peut avoir sur le long terme des effets désastreux sur nos intestins.

En effet, une quantité importante et répétée de protéines favorise le développement de bactéries spécialisées dans leur digestion. Au cours de cette digestion, les bactéries vont produire de nombreuses molécules comme des phénols, indoles et composés sulfurés potentiellement toxiques pour les parois de l’intestin (5). A long terme ces molécules peuvent entraîner des maladies graves pouvant aller jusqu’au cancer colorectal.

8. Limitez l'alcool

L’alcool a également tendance à déséquilibrer la flore intestinale, c’est pourquoi il est conseillé d’en consommer avec modération.

 

Le café, les produits laitiers autres que fermentés et les boissons gazeuses sont également à LIMITER.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion