Emilie DEMOLY
DIÉTÉTICIENNE - MICRONUTRITIONNISTE

Soja et cancer du sein : Faisons le point

Que savons-nous des effets du soja sur le cancer du sein ?

Soja et cancer du sein

Le soja est consommé depuis des millénaires dans les populations asiatiques. Il contient des phyto-œstrogènes, appelés isoflavones qui sont naturellement présent dans tous les végétaux en petites quantités, mais très abondants dans le soja et les aliments dérivés (tofu, boisson, crème et sauces soja, tempeh, miso (bouillon de soja), edamames…).

A savoir : L’appellation « germes de soja » prête à confusion. En réalité, il s’agit de germes de fèves, haricots mungo et non de soja. Les « germes de soja » n’ont donc pas les mêmes propriétés que les fèves de soja.

On prétend souvent que le soja exercerait un effet favorable ou défavorable sur le cancer du sein. Mais qu’en est-il vraiment ?

La consommation de soja augmente-t-il le risque de cancer du sein ? FAUX
La rumeur selon laquelle le soja pourrait favoriser l’apparition d’un cancer du sein circule depuis déjà quelque temps.
Comme notifié plus haut, le soja contient des isoflavones, des substances phyto-œstrogènes, qui ont un effet similaire (quoique beaucoup plus faible) à celui des œstrogènes produits par le corps. Ces derniers jouent effectivement un rôle dans le développement des cancers du sein hormono-dépendants.

Cependant, les études ont permis d’établir que la consommation de soja n’augmente pas le risque de cancer du sein. Au contraire, le fait d’en avoir consommé durant l’enfance apporterait même un certain degré de protection. La consommation de soja durant ou après un cancer du sein ne pose pas de problème non plus.

Il faut cependant apporter une nuance importante. Si le soja est inoffensif, les compléments alimentaires à base de soja sont à déconseiller. Ils peuvent présenter de fortes concentrations de phyto-œstrogènes, et ceux-ci peuvent augmenter le risque de cancer du sein hormono-dépendant.

De ce fait, peut-on consommer du soja à volonté ? Les conseils de votre nutritionniste (validés par le NACRe – Réseau National Alimentation Cancer Recherche)

Soja sous forme d'aliment cancer du sein

Sous forme d’aliment

  • C’est une source de protéines végétales de bonne qualité : le soja peut s’inscrire dans une alimentation équilibrée et diversifiée
  • Il peut être consommé sans excès : en petite quantité et pas tous les jours
  • Quantité à ne pas dépasser : maximum 1 mg d’isoflavones/kg de poids corporel/jour (100g d’aliment dérivé du soja apporte entre 10 à 30 mg d’isoflavones.)
  • Pendant les traitements d’un cancer du sein, les éventuels effets délétères n’ont pas été vérifiés : les précautions de consommation s’appliquent particulièrement pendant les traitements.
  • Faire attention aux produits industriels : beaucoup de produits contiennent du soja, sans qu’il soit mentionné sur l’étiquetage.
Soja sous forme de compléments alimentaires et cancer du sein

Sous forme de compléments alimentaires

  • Il est recommandé de ne pas consommer de compléments alimentaires à base de soja, en population générale, sauf indication médical spécifique.
  • La prise de compléments alimentaires à base de soja pourrait avoir des effets délétères : chez les femmes avec un antécédent personnel ou familial de cancer du sein ou avec une hypothyroïdie.

Source : 

Réseau National Alimentation Cancer Recherche (NACRe)
www.inra.fr


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion