Emilie DEMOLY
DIÉTÉTICIENNE - MICRONUTRITIONNISTE

Qu’est-ce que le Régime Cétogène ?

Par Emilie DEMOLY – « Nutri, informez-vous bien ! » - Diététicienne Nutritionniste

Les informations que vous allez trouver dans cet article sont le fruit de recherches et d’expériences. Consultez votre médecin et/ou un(e) diététicien(ne) avant de décider d’un quelconque changement d’habitudes alimentaires.

Régime cétogène : les origines

Le régime cétogène est un régime thérapeutique prescrit à partir des années 1920 dans les cas d’épilepsie. Il a été délaissé pendant des décennies après la seconde guerre mondiale et l’arrivée de nouveaux médicaments antiépileptiques.

Il est revenu sur le devant de la scène depuis les années 1990 – 2000, avec une accélération de la recherche dans de nombreux pays et son utilisation expérimentale pour le traitement de maladies neuro-dégénératives et de certains cancers (un régime qui affame les cellules cancéreuses).

Perte de gras – Perte de poids

Les pertes de poids impressionnantes de la part de nombreuses personnes est une des raisons du regain récent de popularité du régime cétogène. Avant tout un régime thérapeutique qui peut comporter des dangers, le régime cétogène, encore appelé régime keto, peut être efficace pour perdre du poids et mincir MAIS AVEC UN ACCOMPAGENEMNT AUPRES DE VOTRE DIETETICIEN(NE) CAR IL Y A DES RISQUES POUR VOTRE SANTE SI IL EST MAL SUIVI.

D’une part, la part importante de graisses, et dans une moindre mesure, de protéines, agit sur la sensation de satiété.

Il permet aussi la diminution de la masse grasse. En régime cétogène, toutes les graisses disponibles sont utilisées : les graisses des repas ainsi que les graisses stockées.

Ce qui permet à ceux qui le pratiquent avec un déficit calorique d’avoir un effet de déstockage des cellules graisseuses.

Dans un équilibre alimentaire, plus riche en glucides, l’organisme utilise le glucose comme principale source d’énergie. Ici, l'absence de glucides provoque une adaptation du corps qui lui permet de créer de l'énergie à partir des acides gras ingérés. Cette transformation biochimique produit des corps cétoniques qui sont utilisés comme source d'énergie. En trois jours en moyenne ; l'état de cétose est atteint.

La cétogènèse : mécanisme de base de la diète cétogène

Régime pauvre en glucides et riche en lipides (LCHF : Low Carb High Fat), le régime cétogène mime les effets du jeûne et enclenche une deuxième voie métabolique : la cétogénèse.

Le foie produit alors des corps cétoniques qui vont remplacer le glucose comme principale source d’énergie.

Après environ 3 jours de restriction en glucides (15 à 20, voire 30g par jour), le corps entre en cétose.

Le principe est de rester sur 3 repas par jour + 1 collation.

Les collations seront comme nos amis britanniques les mentionnent sous forme de « Fat bombs » ou encore des « Energy ball céto ». Un max de bons gras dans un format « bouchée ».

Pour palier à ces envies lors ‘un régime cétogène et avoir des petits snacks gourmands sous la main rapidement, la « Fat bomb » est une solution !

Une Energy ball céto nous offre plusieurs bons points :

- Elle nous apporte une bonne dose de gras, ce qui nous permet de faire le plein d’énergie quand on se sent un peu à plat.

- Elle est rassasiante en cas de petit creux, pour compléter un repas en dessert ou pour un encas pratique et rapide. Le remède pour éviter un craquage sucré !

- Elle peut remplacer un petit déjeuner quand on est pressé tout en nous apportant l’énergie nécessaire pour bien commencer sa journée.

- Elle peut être utilisée comme un encas pré-sport pour être d’attaque pour sa séance ou post-sport pour reprendre des forces après la séance.

Les « energy ball céto » ou « Fat Bomb » ne sont pas indispensables dans une alimentation cétogène. Il faut les considérer comme une gourmandise que l’on peut s’autoriser pour un petit plaisir ou une petite faim.

Vous pouvez trouver sur Internet des petites recettes de collations « Fat Bomb » faites maison, à base souvent de noix de pécan, amande, huile de coco, noix de coco, beurre, crème, cannelle, vanille, cacao…

Comme tous les régimes, le risque est de perdre ses repères de satiété et de plaisir liés à l'alimentation. Avec le régime cétogène, le problème majeur est que la cétose, lors d'une simple restriction de glucides, peut évoluer, notamment chez les diabétique de type, en un état d'acidose métabolique qui peut provoquer des insuffisances rénales ou des œdèmes cérébraux.

Cet état de cétose demande une augmentation des apports en eau et en minéraux, tels que le calcium, le potassium ou le magnésium. Un tel régime doit être bien suivi et complémenté́ au niveau de l'alimentation, afin de ne pas conduire la personne à l'acidose métabolique et ainsi contrôler ses risques et effets néfastes.

Contre-indications

Le régime cétogène présente un certain nombre de contre-indications et certaines personnes doivent absolument l'éviter :

- Les diabétiques doivent être très vigilants compte tenu du risque d'hypoglycémie et de déséquilibre des traitements.

- Les personnes atteintes d'un cancer doivent impérativement avertir leur médecin car les régimes d'exclusion sont susceptibles de mener à la dénutrition qui est un vrai problème en oncologie car elle peut empêcher la poursuite des traitements.

- Les patients qui ont déjà un bilan lipidique altéré ou qui souffrent d'hypercholestérolémie ou hypertriglycéridémie sont à risque de l'aggraver en consommant plus de lipides que les recommandations.

 

Consulter son médecin traitant est une évidence et se faire accompagner par une diététicienne est un réel avantage, pour surveiller ses bilans biologiques et adapter son alimentation le cas échéant.

Pour aller plus loin, vous pouvez prendre rdv via Doctolib au sein de mon cabinet.

Emilie DEMOLY – Nutritionniste – Micro Nutritionniste – Diététique thérapeutique – Nutrition du sportif.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion