Emilie DEMOLY
DIÉTÉTICIENNE - MICRONUTRITIONNISTE

Vitamine D


Le saviez vous ?

La Vitamine D n'est pas une vitamine mais une hormone stéroïde. Elle se fabrique à partir du cholestérol tout comme la progestérone, la testostérone ou le cortisol. Il est donc important d'être vigilant lorsque le taux de cholestérol est très bas.

La vitamine D ne se limite pas à la bonne santé de nos os. Elles possède également une action anti-oxydante et surtout anti-inflammatoire.

Une carence en vitamine D diminue l'immunité, augmente les risques de

  • douleurs musculaires
  • prise de poids
  • diabète
  • hypothyroïdie
  • arthrose précoce
  • eczéma
  • dépression
  • troubles de sommeil
  • sclérose en plaques
  • certains cancers (sein et côlon notamment)

Comment connaître votre taux de vitamine D ? Par une simple prise de sang. Dans 95% des cas, il y aura une carence.

Qui est concerné ?

Les personnes qui ne sont pas suffisamment exposées à la lumière naturelle dû à une région peu ensoleillée ou à un travail en intérieur. Les personnes âgées sortant peu de chez elles ou les personnes en surpoids/obèses sont particulièrement concernées. De même que si vous avez de l'ostéoporose ou prenez un traitement médicamenteux comme la corticothérapie ou de l'héparine. Ainsi que les individus avec :

  • une pathologie inflammatoire chronique (lyme, polyarthrite, l'endométriose, la colopathie...)
  • une pathologie chronique (diabète, insuffisance cardiaque, maladies auto-immunes, cancers)

Quel taux de vitamine D ?

A noter : les doses sont données en UI (unités internationales ou en µg (microgrammes).

Les laboratoires recommandent de consommer 200 UI par jour pour un adulte. Cependant, ce taux est loin de refléter la réalité. Si nous souhaitons bénéficier de son action de régulateur de l'inflammation, il est nécessaire de monter à un minimum de 2000 UI par jour.

Pour les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes ou allaitantes, comptez 75 UI / kg de poids corporels.

Conseils :

Si vos prises de vitamines D3 sont supérieurs à 4000UI/jour, vous pouvez y associer de la vitamine K2. Cela permettra au calcium sanguin de bien se fixer sur vos os (contre-indication en cas de grossesse, allaitement et prise de coagulants).

N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un nutritionniste pour définir la quantité de vitamine D dont vous avez besoin.

En attendant, vous pouvez prendre sans risque 2000UI/jour, le risque de surdosage est inexistant.

Comment consommer de la vitamine D ?

Certains aliments en contiennent comme le poisson gras, les oeufs ou le gras. Mais en très faible quantité par rapport à nos besoins. Il faudrait manger 17 oeufs par jours pour atteindre 20µg (800UI). L'huile de foie de morue en contient aussi, cependant elle contient également un excès de vitamine A (toxicité éventuelle).

Par conséquent, il est nécessaire de nous supplémenter en consommant de la vitamine D3 (sous forme huileuse) tous les jours au moment d'un repas par exemple.

Prenez chaque jour de petites quantités de vitamines D3 plutôt qu'une ampoule chaque mois afin de maintenir des taux sériques constants tout au long de l'année.

Pour une alimentation adaptée, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour un bilan personnalisé avec Emilie Demoly, micro-nutritionniste, diététicienne, à la Clinique Drouot Molitor dans le 16e arrondissement (37 rue Molitor).


Derniers articles parus

Manger du poisson gras 3 à 4 fois par semaine améliore la santé cardiovasculaire et pas que.

Vitamine D

Le ZINC est un oligoélément majeur de votre organisme

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion